Accueil » Notre offre de soins » Adulte » Médecine aiguë et post-urgences

Médecine aiguë et post-urgences

Le service en quelques mots

Ce service accueil des patients présentant plusieurs pathologies associées, pour lesquelles une prise en charge spécifique est nécessaire.

La Médecine aiguë post urgences (MAPU) est une déclinaison inclusive intégrée et fonctionnellement différente des anciens services de médecine polyvalente.

La médecine aiguë post urgences est une entité dédiée aux soins non programmés et aval des urgences dans les cas où un mono-diagnostic de spécialité n’est pas retenu.

 

1) Le principe premier est d’accepter les malades proposés par les urgences quels qu’ils soient.

Ceci améliore le flux des urgences donc diminue la iatrogénie des attentes sur un brancard.

 

2) Le principe second est de pratiquer une médecine sobre, c’est à dire centrée sur les points accessibles aux traitements sans pratiquer d’examens sans issue thérapeutique réaliste.

Ceci diminue la DMS (Durée Moyenne de Séjour) et la iatrogénie des séjours (très haut niveau de preuve) et favorise le flux interne donc celui des urgences en libérant des lits d’aval.

 

Au GHH, le pôle est constitué autour d’un objectif fonctionnel de parcours de soins du patient non programmé.

La MAPU appartient au pôle 3 qui comprend principalement :  Samu, centre 15, urgences adultes MAPU, CSG, SSR gériatrique.

 

L’organisation interne s’articule de la façon suivante :

1) Repérer et anticiper dès l’entrée les freins potentiels à la sortie. Staffs médicaux et sociaux.

2) Demander les examens complémentaires strictement ciblés. Organisation de la visite du matin sur un mode fonctionnel permettant un gain de temps pour le patient: Les malades sortants, les entrants et enfin les patients en cours de prise en charge.

3) Plier la structure aux besoins du malade et non l’inverse, ce qui permet de raccourcir les durées de séjour au bénéfice des patients tout en augmentant notre charge de travail. Avant 2012, 850 séjours, après 2012 : plus de 2800ce qui témoigne des efforts des équipes pour assurer un tel flux.

4) La fonction de l’IDE dite administrative a été développée en premier à la MAPU avant de se répandre dans d’autres services du GHH.

Elle fait l’interface entre les acteurs extérieurs (SSIAD, IDE libérales, famille etc) Cette fonction permet de construire une sortie réussie intégrant les nombreux paramètres parfois assez complexes médicaux-sociaux.

5) Édition d’un CRH qui part avec le patient, évitant les ré-hospitalisation immédiates par défaut de communication avec la ville.

6) Encadrement pour chaque unité.

 

Quelques chiffres

  • Durée moyenne de séjour (jours) habituelle: 6,78 j
  • Taux habituel de retour au domicile donc sans problème d’aval (%) : 72 (construction de la sortie avec IDE de flux)

2 ailes de 28 lits

  • Effectifs médicaux seniors global:

ETP médical hospitalier à atteindre : 9 etp

  • Effectifs médicaux junior global

Nombre d’internes 1 à 2

Spécialité des internes : médecine générale, médecine d’urgence.

  • Équipe soignante:

Équipe soignante dédiée par aile : 9,6 IDE dont 1 de flux 11 AS, 3 ASH 0.8 cadre

Secrétariat : dédié effectif 2

Assistante sociale : partagée

Une infirmière administrative de flux dédiée par aile qui organise les sorties.

Permanence des soins : astreintes

 

Particularité hivernale de la MAPU

Une unité de crise ouvre pendant la période hivernale d’affluence renforcée de 24 lits pris en charge par un redéploiement des équipes médicales dans cette unité et l’embauche de paramédicaux qui sont mixés avec les équipes anciennes.

Le capacitaire passe de 56 patients à 80 soit 42% d’augmentation.

 

icone

Contact

Secrétariat

02 32 73 34 60

icone

Localisation

Consultations

Hôpital Jacques Monod,
Accès Hall Nord - 4ème étage

icone

Horaires du service

08h00 – 17h00

icone

Rechercher un service

icone

Rechercher un professionnel de santé

icone

Rechercher par mot-clé

Aller au contenu principal