Unité de Grossesse Pathologique (U.G.P)

Horaires

Image d'illustration
24h/24





Localisation

Image d'illustration
2ème étage du
Pavillon Femme Mère Enfant
Hôpital J. Monod


Contact

Image d'illustration
Tel Unité de Grossesses Pathologiques
02 32 73 41 75

Les professionnels

professionnels associés Afficher +

L’équipe de l’UGP est composée :
de sages-femmes présentes 24h/24 qui assurent la prise en charge médicale et l’accompagnement des patientes, d’aides-soignantes ou auxiliaires de puériculture, d’agents de service hospitalier, d’une sage-femme cadre, d’obstétricienne, d’une tabacologue, d’une assistante sociale…

L’UGP dispose de 11 chambres particulières équipées d’une douche et d’un chevet réfrigéré.

L’hospitalisation

L’admission en UGP

Accueil des futures mères dont la grossesse nécessite une surveillance renforcée :

  • Suivies à la maternité
  • Admises par transfert in utéro en provenance de maternités de niveau I ou II
  • Accueil des patientes adressées par le Diagnostic Anténatal

Critères d’hospitalisation en UGP

Menace d’accouchement prématuré, Rupture prématurée de la poche des eaux, Retard de croissance, Hypertension artérielle, Diabète de la grossesse déséquilibré, Les saignements et autres pathologies pouvant avoir un retentissement sur le bon déroulement de la grossesse.

La durée d’hospitalisation

Le séjour de ces futures mamans oscille généralement entre 24h et 72h.

Certaines pathologies peuvent entraîner une plus longue hospitalisation.

Parfois certaines grossesses voient leur déroulement s’interrompre soit spontanément quelque soit le terme soit suite à la découverte d’une malformation fœtale incompatible avec la vie (Interruption Médicale de Grossesse).

L’unité de Grossesses Pathologiques accueille et accompagne ces parents au rêve brisé.

L’équipe les aide à cheminer pendant ces moments difficiles de deuil périnatal.

La surveillance instaurée à la suite d’une hospitalisation à l’UGP

Dans certains cas une surveillance plus étroite est nécessaire après la sortie d’hospitalisation plusieurs options sont possibles en fonction de la pathologie.

  • HAD anténatale (visite quotidienne d’une sage-femme du service) Surveillance fœtale renforcée par télémonitoring (analyse du rythme cardiaque du bébé), la future maman enregistre elle-même le cœur de son bébé pendant 30 minutes ceci 2 à 3 fois/jour puis transmet ce rythme à l’Unité de Grossesses Pathologiques via le réseau téléphonique. Le rythme cardiaque du bébé sera analysé par la sage-femme du service de l’UGP.
  • SIG (Surveillance intensive de la grossesse) : prise en charge par un obstétricien et une sage-femme.
  • Consultation prénatale.


Dernière mise à jour le 17 novembre 2015 par Webmestre