Mardi 20 juin 2017 a eu lieu une cérémonie de remerciements des mécènes pour le financement d’une centrale de moniteurs de surveillance de l’unité d’onco-hématologie pédiatrique

Mardi 20 juin 2017 a eu lieu une cérémonie de remerciements des mécènes pour le financement d’une centrale de moniteurs de surveillance de l’unité d’onco-hématologie pédiatrique, située au 3ème étage du Pavillon Femme Mère Enfant à l’hôpital Jacques Monod.

 

 

Dès son ouverture en octobre 2009, l’unité d’onco-hématologie pédiatrique du GHH a été aménagée pour accueillir des enfants nécessitant une surveillance continue. Cependant, une centralisation des moniteurs de surveillance est devenue nécessaire pour certaines prises en charge.

En 2014, l’équipe de l’unité d’onco-hématologie pédiatrique du GHH a lancé un appel à financement pour ce projet d’équipement du service ; un projet à hauteur de 27 600 euros pour lequel elle a reçu le soutien de trois mécènes : l’association « Vie et Espoir » très active dans nos services de Pédiatrie, l’association « Un tremplin pour l’emploi » et le Crédit Agricole pour les caisses du Havre et de Montivilliers.

Jusqu’alors, sans centralisation des moniteurs, le service devait parfois réaliser des transferts sur le CHU de Rouen. La prise en charge est alors plus difficile pour l’enfant et sa famille. Les hospitalisations pour les chimiothérapies peuvent être courtes mais aussi très répétitives, les allers-retours sont nombreux, les trajets longs et fatigants.

Cette centrale de surveillance va permettre d’élargir l’offre de soins actuelle de l’unité pour un soin de proximité au profit du mieux-être de l’enfant et de sa famille.

La manifestation s’est déroulée en présence du Dr Bruno FILHON, Médecin référent de l’unité d’onco-hématologie pédiatrique, du Dr Pascal LE ROUX, Responsable médical du pôle pédiatrie,  de Madame Françoise Voisard, Responsable soignant du pôle, de l’équipe, de Madame Zaynab RIET, Directrice du Groupe Hospitalier du Havre et bien sûr de l’ensemble des mécènes, que nous remercions encore vivement.

Les commentaires sont clôturés.