Historique

Historique du Groupe Hospitalier du Havre

Le Groupe Hospitalier du Havre est l’hôpital de référence du bassin de l’estuaire de la Seine. Il couvre les besoins de la région ouest Normande et de la zone périphérique de Pont-Audemer en Basse Normandie. Il emploie plus de 3 800 personnes et 350 médecins et internes. L’activité de soins compte 1 540 lits. Le Groupe Hospitalier est réparti sur 7 sites géographiques principaux.

Voici un historique synthétique du patrimoine de l’hôpital.

Le patrimoine, du XVI ème siècle à nos jours …

Du XVI ème au XX ème siècle 

Port fondé en 1517 par François 1er, Le Havre est alors une ville portuaire et négociante. On y construit le premier établissement : l’hôtel Dieu, qui fonctionne de 1556 à 1591. Celui-ci est suivi de la création d’un second hôpital en 1591 à proximité du bassin du roi. Il avait pour mission d’héberger les indigents et les contagieux. L’emplacement est revendu à l’arsenal en 1669.

Sous Louis XIV, création royale d’un réseau d’une trentaine d’hôpitaux en France. L’Hôpital général de la Charité de Saint Jean Baptiste du Havre est édifié en 1669. Il correspond à l’emplacement de l’hôpital Flaubert. Il est constitué de la chapelle et de quelques autres bâtiments disposés en quadrilatères d’où le nom de cloître.

En 1700, environ 200 pauvres et malades sont accueillis à l’hôpital. Les hôpitaux sont dirigés par les religieux jusqu’en 1780.

L’hôpital Flaubert, vers 1880, compte 1000 lits pour une population de 75 000 habitants. C’est de cette période que subsiste la plupart des bâtiments actuels hormis la chapelle qui sera démolie vers 1980 et l’ancienne aumônerie vers 1960.

Au XIX siècle, deux acquisitions importantes sont réalisées :

– en 1879 le terrain sis 47 rue de Tourneville qui permet la construction d’un nouvel hôpital, l’hôpital Pasteur pavillonnaire, considéré comme une réussite et montré en exemple. Désaffecté et démoli après la seconde guerre mondiale, il est reconstruit en 1972 pour devenir le Centre Pierre Janet dédié à la santé mentale.

– Vers 1884 est rachetée une propriété située entre les deux établissements en place : « Flaubert » et «Pasteur » (ensuite nommé Pierre Janet). Y sera installée la maternité, aujourd’hui remplacée par La résidence pour personnes âgées Guillaume le Conquérant (depuis 1993) et n’appartenant plus au GHH depuis 2003.

Du XX ème siècle à nos jours 

Le Début du XX° siècle est marqué successivement par la première guerre mondiale au cours de laquelle l’hôpital est sollicité pour le transport des nombreux blessés.

Puis par la seconde guerre mondiale : l’hôpital Flaubert n’est pas épargné par les bombardements qui détruisent une grande partie de la ville du Havre. Les reconstructions provisoires du site Flaubert persisteront un grand nombre d’années.

Hôpital Flaubert

Flaubert reste l’hôpital principal jusqu’à la construction de l’hôpital Jaques Monod en 1987. Il demeure actuellement le site historique et le siège social du Groupe Hospitalier du Havre. De nos jours, les prises en charge sur Flaubert sont : la médecine physique et de réadaptation, les soins de suite et de réadaptation de gériatrie, les unités d’alcoologie et de santé mentale, le Centre d’Action Médico¬ Social Précoce (CAMSP), un service de Radiologie, le Centre de Lutte contre la Tuberculose, le Centre d’enseignement et de soins dentaires, la Maison du Patient et la Permanence d’Accès aux Soins de Santé (PASS) ainsi que la Résidence de soins longue durée « Les Terrasses de Flaubert ». Janvier 2012 : Ouverture du Centre d’enseignement et de soins dentaires « LH Dentaire ».

Octobre 2013 : Ouverture de la Résidence de Soins Longue Durée « Les Terrasses de Flaubert ».

Hôpital Jacques Monod

1987 : inauguration du nouvel hôpital Jacques Monod (construction Fontenoy) composé d’unités de court séjour de médecine adultes. S’y ajoutent ensuite le plateau technique avec les blocs opératoires, la radiologie et une partie des laboratoires.

2000 : extension de l’hôpital Jacques Monod : c’est le Projet MONOD 2000 avec l’ouverture de Monod Sud. Il démarre avec le regroupement des laboratoires en 1998, suivi du transfert progressif des services de soins de Flaubert (sauf la pédiatrie et une partie de la gynéco obstétrique qui se maintiennent sur Flaubert jusqu’en 2009).

2009 : ouverture du Pavillon Femme Mère Enfant et Urgences : transfert des services de Gynécologie/Obstétrique, Pédiatrie et Urgences pédiatriques depuis Flaubert vers Jacques Monod. 2010 : transfert de services administratifs de Flaubert en vue du regroupement sur le site de Jacques Monod : la Direction Générale et certaines autres directions en avril 2010 ; la Direction des Ressources humaines et la Direction des Ressources Matérielles et Logistique en mai et juin 2015. Juin 2012 : Reprise de la gestion des parkings de l’hôpital J. Monod par le GHH Mars

2013 : Ouverture du Pavillon Desmarets pour accueillir la Médecine du travail et les organisations syndicales.

Santé mentale

En 1972, sur le terrain du 47 rue de Tourneville, ancien hôpital Pasteur : édification du Centre Pierre Janet, hôpital psychiatrique pavillonnaire, avec sectorisation géographique des patients. Des transformations pavillonnaires se succèdent en psychiatrie adulte. En 1995, rénovation du secteur de pédopsychiatrie et ouverture de Raoul Dufy suivie de l’extension de l’hôpital de jour de Charcot en 1997, puis du Centre Médico Psychologique (CMP) « l’Odyssée » en 2005. En 1999, ouverture de la Maison de l’Adolescent, transférée en 2007 au 47 rue d’Ingouville pour s’agrandir. Inauguration au printemps 2009 des Maisons relais en psychiatrie (20 places), créées en partenariat avec l’association Côté Cours.

2011 : ouverture d’un CMP-CATTP Lucien Bonnafé dans le quartier de l’Eure au Havre.

2012 : les structures psychiatriques de Fécamp et de Bolbec-Lillebonne (pédopsychiatrie) sont rattachées aux structures de santé mentale du GHH.

Mai 2013 : ouverture du pavillon FEROE pour l’hospitalisation des détenus sur l’hôpital Pierre Janet.  2015 : Ouverture d’une antenne de la Maison de l’adolescent sur Fécamp.

2016 : ouverture d’une antenne de la Maison de l’adolescent sur Notre-Dame-de-Gravenchon.

Gériatrie

Dans la partie supérieure du terrain de Pierre Janet seront édifiés successivement en 1963 l’hôpital Calmette, puis l’hôpital Pasteur en 1978. Ce dernier sera reconstruit en 1993 : ces deux structures sont dédiées aux personnes âgées. En 1969, édification de la Maison de retraite de Sanvic, qui sera reconstruite en 1998 pour devenir « la Résidence du parc de Sanvic ». En 1978, construction d’un établissement de soins de longue durée à Rouelles « la Résidence de Rouelles », devenu ensuite établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Octobre 2013 : ouverture de la Résidence « Les Terrasses de Flaubert », service de soins longue durée sur l’hôpital Flaubert.

 Janvier 2016 : Les établissements d’hébergement publics pour personnes âgés dépendantes (EHPAD) du Havre sont transférés au centre gériatrique Desaint-Jean. Les sites de Pasteur, Rouelles et Sanvic ne font plus partie du GHH.

Autres sites

En 1982, inauguration de l’actuel Institut de Formation en Soins Infirmiers Mary Thieullent.

En 2008, ouverture de la crèche Kinoko pour les enfants du personnel.

En 1998, le Centre Hospitalier du Havre change d’appellation et devient le Groupe Hospitalier du Havre.

En 2015, Direction commune entre le Groupe Hospitalier du Havre et le Centre Hospitalier de la Risle à Pont-Audemer.

Travail en partenariat avec d’autres établissements de santé :

2011 : création d’une Communauté Hospitalière de Territoire de l’Estuaire


Dernière mise à jour le 20 février 2018 par Webmestre