Le Département d’Information Médicale (DIM) de Territoire

Le Département d’Information Médicale (DIM) de Territoire

Dans le cadre de la mise en place des GHT, certaines fonctions ont été dévolues à l’établissement support. La gestion d’un DIM de territoire fait partie de ces fonctions. Ce DIM de Territoire (ou de GHT) est créé à partir des DIM préexistant au sein des établissements parties, et procède à l’analyse de l’activité de tous ces établissements. Il est placé sous la responsabilité d’un médecin, désigné par le directeur de l’établissement support sur proposition du président du collège médical ou de la commission médicale de groupement. Pour le GHT de l’Estuaire de la Seine c’est le Dr Philippe Cepitelli, responsable du DIM du GHH, qui a été nommé par Mme Zaynab Riet, alors directrice de l’établissement, au poste de responsable du DIM de Territoire, le 21 Novembre 2016.

La création du DIM de Territoire répond à trois objectifs principaux :

  • L’analyse médico-économique de l’activité au niveau de l’ensemble du Territoire doit permettre une amélioration de la vision stratégique à l’échelle du GHT ;
  • La réflexion commune sur les pratiques des différents établissements doit permettre d’homogénéiser la production des données médico-économiques et la qualité du codage (contrôle-qualité transversal), notamment en vue des contrôles externes de la T2A ;
  • Le rassemblement d’équipes provenant des différents établissements au sein d’un même DIM devrait aussi permettre de remédier aux difficultés persistantes de recrutement, notamment en ce qui concerne les compétences médicales.

Dans l’état actuel des textes, l’organisation d’un DIM de Territoire reste dépendante de la politique de convergence des différents Systèmes d’Information Hospitaliers (SIH). Dans l’immédiat, un accès aux données médico-administratives nominatives de chaque patient pris en charge dans n’importe quel établissement partie du GHT devrait être accordé au personnel du DIM de Territoire. La gestion de la sécurité des accès peut être assurée par la Direction des Systèmes d’Information (DSI) de Territoire au moyen d’un système d’habilitations renforcées. Le DIM de Territoire contribue à cette mise en œuvre pour les dispositions qui concernent les données médicales (art R.6113.6, art R.6113.11.3 du Code de la Santé Publique).

Aujourd’hui, cinq médecins (pour 3.92 ETP) se partagent la responsabilité des cinq sites hospitaliers concernés par la production d’un PMSI : Le Havre, Fécamp, Lillebonne, Pont-Audemer et St Romain-de-Colbosc. La présence médicale n’est assurée de façon permanente qu’au GHH. Deux médecins (les Dr Lucas et Neveu) interviennent sur plusieurs sites. Dans le cadre du projet du service, des rôles de référent par champ PMSI (MCO, SSR, HAD, PSYCHIATRIE) ont été attribués aux différents praticiens. Le contrôle-qualité transversal du codage, nécessaire à l’homogénéité de la production, a été étendu aux CH de Fécamp et Pont-Audemer. La mise à disposition à mi-temps d’une Technicienne de l’Information Médicale (TIM) du GHH au profit du CH de Fécamp, pour une durée de 6 mois, a permis à ce dernier établissement d’entreprendre la formation d’un nouvel agent pour renforcer l’effectif en place. Par ailleurs, la première journée d’information du DIM du Territoire s’est tenue au GHH le 1er mars 2019.

Au total, près de trois ans après sa création, la mise en place d’un véritable DIM de Territoire se heurte encore, comme partout en France, à des difficultés liées principalement au partage de l’ensemble des données médico-administratives nécessaires, à l’interconnexion des SIH entre eux et à la difficulté plus générale de manager un pool d’agents (TIM et DIM) qui ne relèvent pas administrativement d’un même établissement. Des actions (la plupart citées plus haut) ont cependant été mises en place qui permettent d’envisager une homogénéisation et une rationalisation du fonctionnement d’un service unique pour l’ensemble des établissements du GHT.

Les commentaires sont clôturés.